Apprendre le français au cycle 2 de l’enseignement fondamental

Au cours de la législature, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse a mis en place une nouvelle approche pour un apprentissage progressif et cohérent du français. Au cycle 2, elle repose sur deux piliers : laisser plus de temps aux enfants pour apprendre le français et fonder son apprentissage sur le plaisir de communiquer dans cette langue.

 

Les principes pédagogiques

Salut, c’est parti !, le nouveau matériel didactique pour l’apprentissage du français au cycle 2, comprend un livre, un guide pour l’enseignant, une plateforme en ligne (www.efrancais.lu) et de nombreux supports complémentaires. Le matériel a été généralisé dans toutes les classes du cycle 2.1 à partir de la rentrée 2018-2019.

L’enseignement du français est réparti sur l’ensemble du cycle 2. Il comporte 54 heures strictement réservées à l’enseignement du français, auxquelles s’ajoutent au moins 18 heures d’enseignement interdisciplinaire. Il est en effet prévu que l’enseignement du français se poursuit dans le cadre d’activités ponctuelles dans les autres disciplines de l’école fondamentale (en éveil aux sciences, mathématiques, arts et musique, sports et santé, etc.).

Salut, c’est parti ! se fonde sur le plan d’études en vigueur pour l’enseignement fondamental. Le matériel repose sur un certain nombre de principes qui permettent une approche positive et constructive de l’apprentissage du français, adaptée à l’enfant, tout en tenant compte de façon sous-jacente de la spécificité linguistique du contexte sociétal et scolaire luxembourgeois. Au cycle 2, l’équipe pédagogique veillera à :

  • susciter la motivation et l’envie d’apprendre le français chez les enfants ainsi qu’à leur donner le plaisir et le goût de découvrir et d’apprendre le français ;
  • favoriser l’oralité grâce à une approche communicationnelle : la langue est à considérer avant tout comme un moyen de communication et d’interaction sociale. Afin de souligner l’importance accordée à l’oral, les volets « compréhension de l’écrit » et « production écrite » ne sont pas repris au plan d’études pour l’enseignement du français au cycle 2 ;
  • favoriser un apprentissage axé sur une approche ludique ancrée dans l’action et dans l’interaction ;
  • développer auprès des enfants une attitude positive par rapport aux langues ainsi qu’à valoriser et à utiliser le répertoire plurilingue des enfants afin de les aider à construire leur identité langagière ;
  • favoriser une attitude d’ouverture aux langues en considérant le français en relation avec d’autres langues et en comparant les langues acquises ;
  • mettre en œuvre une approche par compétences, centrée sur l’élève, et à travailler selon une approche différenciée concernant les objectifs, la progression et les acquis de l’apprentissage du français chez les enfants, mettant en valeur l’importance de l’hétérogénéité linguistique des élèves qui est à considérer comme une richesse et non comme un obstacle ;
  • favoriser l’interdisciplinarité en sensibilisant ponctuellement les élèves au français comme langue d’enseignement dans des matières non linguistiques ;
  • appliquer l’évaluation formative (feedback bienveillant), en considérant les erreurs comme une étape et un indice dans l’apprentissage de l’enfant.

 

Le matériel complémentaire

À côté du livre de l’élève, il existe de nombreux matériels complémentaires :

  • Le guide de l’enseignant décrit chaque activité (objectifs, contenu, matériel, transcription des enregistrements audio, conseils et notes). Il propose également une grande variété d’activités supplémentaires et complémentaires ainsi qu’un bilan de rétroaction sur ce que les enfants ont appris à faire au cours de l’unité et, le cas échéant, ce qui leur a posé problème.
  • Des cartes-images permettent de dynamiser l’apprentissage du lexique et de réaliser de nombreuses activités ludiques en grand groupe, dont des jeux de compréhension et de production orales.
  • Le complément de littérature de jeunesse Quelle littéraventure ! fournit des pistes pour le travail avec des albums de jeunesse. L’enseignant reçoit des conseils pour choisir et exploiter des albums de jeunesse au sein de sa classe, permettant une approche moins formelle du français. Pour chaque unité, une bibliographie commentée d’albums en rapport avec les thèmes traités peut être consultée et quelques activités concrètes, transposables à d’autres albums de jeunesse, y sont décrites.

 

Le site internet www.efrancais.lu

Le site www.efrancais.lu est dédié à l’enseignement du français à l’école fondamentale. Il fait partie intégrante du matériel Salut, c’est parti !.

Peuvent être téléchargés sur ce site :

  • Des enregistrements audio qui accompagnent les activités du livre de l’élève avec les reportages de Félix. Ils utilisent des bruitages et paysages sonores pour introduire les nouveaux éléments langagiers, des situations de compréhension et de reproduction orales, des comptines et chansons mono- et plurilingues, etc.
  • Le complément « Au fil de l’année », qui propose des activités ludiques de découverte des fêtes et des grands évènements qui jalonnent la vie d’un enfant à l’école fondamentale luxembourgeoise.
  • Des chansons multilingues.

 

L’évaluation

Tout au long du cycle 2, l’enseignant contrôle les progrès de façon continue dans le cadre des activités d’apprentissage. Il est attentif aux progrès de ses élèves comme à leurs difficultés et ajuste le choix des activités à leurs besoins. Les tâtonnements et les erreurs ne sont pas stigmatisés, mais pris en compte comme étapes nécessaires dans un processus d’apprentissage qui n’est pas linéaire. À la fin de chaque unité de Salut, c’est parti !, les enfants sont invités à réfléchir à ce qu’ils ont appris.

Les trois premiers trimestres du cycle 2, seule l’attitude au travail de l’élève est prise en compte dans le bilan intermédiaire. À partir du 4e trimestre, les compétences orales en français sont également évaluées dans le bilan.