La coordination culturelle de la voie de préparation

Objectifs de la coordination culturelle

Dans le cadre de la coordination culturelle, le SCRIPT, dix-sept lycées et trois institutions culturelles conventionnées (le Mierscher Kulturhaus, les Rotondes et la Kulturfabrik) coopèrent dans le but de faire connaître les différentes facettes de la création artistique aux élèves de la voie de préparation et de les inciter à vivre de nouvelles expériences en relation avec la culture.
En effet, les élèves du régime préparatoire sont souvent ceux qui sont le moins en contact avec la vie culturelle dans leur quotidien. Il s’agit également de soutenir les élèves d’affirmer leur personnalité et de renforcer leur estime de soi grâce aux activités culturelles.
Cette initiative est née il y a dix ans et s’est développée considérablement au fil des années.

 

Fonction des coordinateurs culturels

Les coordinateurs culturels sont des personnes de ressource qui s’occupent dans leur lycée respectif de l’organisation et de la mise en place d’activités culturelles au sein de la voie de préparation.
Ils font le lien entre l’institution culturelle de proximité, la direction de leur lycée et les classes de la voie de préparation. Les coordinateurs culturels sont en contact permanent avec l’institution culturelle de proximité et veillent au bon déroulement des projets. Ils sont à l’écoute des besoins spécifiques des élèves et des enseignants et proposent des projets imaginés par les élèves et des enseignants aux institutions culturelles.
De plus, les coordinateurs culturels se renseignent sur tous les évènements culturels dans leur région et transmettent ces informations au corps enseignant.

 

Rôle des institutions culturelles conventionnées

Les trois institutions culturelles conventionnées (le Mierscher Kulturhaus, les Rotondes et la Kulturfabrik) sont subventionnées par le SCRIPT dans le but d’initier ensemble avec les coordinateurs culturels des projets qui sont en accord avec le programme scolaire des classes de la voie de préparation et qui répondent aux besoins des élèves.
Elles disposent du savoir-faire nécessaire, du personnel qualifié et des infrastructures nécessaires afin de mettre en œuvre des projets culturels.
Les institutions culturelles veillent, en coopération avec les coordinateurs culturels, à ce que les séances d’activités soient préparées de manière adéquate. À la fin d’un projet de grande envergure, elles organisent une séance de bilan ensemble avec les élèves.

 

Missions du SCRIPT

Le SCRIPT accompagne les différents projets issus de la coordination culturelle et est en contact permanent avec les coordinateurs culturels des lycées et les institutions culturelles subventionnées. 
Il organise des réunions de concertation entre les différents acteurs qui participent à la mise en œuvre d’un projet culturel. À l’issue de projets de grande envergure, les coordinateurs culturels remettent des bilans écrits au médiateur du SCRIPT.

 

Exemples de projets réalisés dans le cadre de la coordination culturelle

Grâce à la coordination culturelle, un certain nombre de projets désormais incontournables ont été élaborés. Voici un échantillon de quelques projets menés au cours de l’année scolaire 2017-2018.

  • Kulturrallye : 810 élèves de 75 classes issus de différents lycées

Le Kulturrallye donne l’occasion aux élèves de jeter un coup d’œil derrière les coulisses de certaines institutions culturelles (centres culturels, musées, etc.) aux élèves.
À l’occasion du Kulturrallye, de nombreuses institutions culturelles sur le territoire de la Ville de Luxembourg ainsi que dans le Nord et le Sud du pays ouvrent leurs portes aux classes du régime préparatoire. Ce projet a une durée de trois semaines.

  • Hip Hop Marathon : 178 élèves issus de 8 lycées

Le Hip Hop Marathon a pour objectif d’encourager les apprenants de s’exprimer et de développer leur connaissance de la culture du hip-hop à travers la création de chansons rap, de fresques graffiti, de chorégraphies hip-hop et l’apprentissage du beatbox. Ce projet découle d’une collaboration entre le SCRIPT et les Rotondes.
En 2018, le thème du Hip Hop Marathon était Dream & Reality. Dans un premier temps, des artistes professionnels ont encadré les ateliers dans les lycées. Puis, le travail a été poursuivi de façon autonome par les groupes sous la direction des responsables scolaires respectifs. Ensuite, les artistes ont proposé des ateliers de spécialisation pour peaufiner le travail réalisé par les groupes. Finalement, les élèves ont présenté le résultat de leur travail lors de concerts aux Rotondes, au Mierscher Kulturhaus et à la Kulturfabrik.
Les graffitis ont été réalisés au sein des lycées et le processus de création a été documenté à l’aide de matériel vidéo. Une formation a été organisée avec les enseignants participant au projet pour les sensibiliser au rap, à la danse hip-hop, au beatbox et au graffiti.

  • Mallette pédagogique en ligne : 45 élèves issus de 3 lycées

Une mallette pédagogique en ligne a été créée par le SCRIPT, en collaboration avec le Lycée Bel-Val (LBV), le Lycée du Nord Wiltz (LNW) et deux collèges français dans le cadre d’un projet Erasmus+. Celle-ci permet aux enseignants de travailler avec l’ensemble des élèves de leur classe sur des contes et des mythes, en amenant les apprenants ayant des difficultés d’apprentissage à surmonter leurs angoisses et les autres à progresser davantage. Après un temps de transmission de connaissances culturelles (histoires lues à haute voix par l’enseignant), l’enseignant ou les élèves seuls peuvent utiliser la mallette pour approfondir les apprentissages.
Cet outil peut aussi bien être utilisé à l’enseignement fondamental (EF) qu’à l'enseignement secondaire (ES), dans l’éducation formelle ainsi que dans l’éducation non-formelle. Dans le cadre de ce projet, le SCRIPT a élaboré le site Internet www.legende.lu.

  • Projet ID : 37 élèves issus de 4 lycées

Le projet ID est un projet de création participatif réalisé depuis 2009 par les Rotondes avec le soutien du SCRIPT. Chaque année, il rassemble de nombreux participants de différents lycées, dont notamment des élèves du régime préparatoire. Ces derniers créent leur propre spectacle, accompagnés par une équipe artistique multidisciplinaire ainsi que par leurs enseignants.
La prochaine édition se fera en deux étapes. L’année scolaire 2018-2019 sera dédiée à une phase de préparation. Pendant celle-ci, divers ateliers seront proposés aux écoles en vue de concevoir la création qui se fera lors de la saison 2019-2020.

  • Ateliers d’écriture : 50 élèves issus de 2 lycées

Dans le cadre de ces ateliers, les élèves réalisent un recueil de textes poétiques, rencontrent des écrivains luxembourgeois, assistent à des lectures et présentations de livres et visitent le Centre national de littérature (CNL).

  • Liegekonzert : 75 élèves issus de 2 lycées

Lors de ce concert, le public est couché sur des tapis et des oreillers pour que les élèves fassent l’expérience de la musique avec tous leurs sens et qu’ils se détendent profondément. Les sons doux de vibraphones facilitent l’entrée dans un état méditatif.

  • Cajaton : 100 élèves issus de 2 lycées 

Les élèves construisent un instrument de musique en carton et l’utilisent après sa finition. Dans le cadre de ce projet, ils ont l’occasion de découvrir le processus de création d’un instrument, de perfectionner leur motricité et de faire preuve de créativité.
De plus, les apprenants travaillent en équipe et développent ainsi leurs compétences sociales.